Zil la chanteuse à plumes se met à poil. Derrière la musicienne se cache une graphiste, son premier métier.

L’an passé, elle proposait une première exposition « Quand j’écris je suis à plumes » au bar O’Rétroviseur, un premier pas réussi. Pour sa deuxième exposition « we could be heroes », Zil souhaite mettre en avant ce qui l’inspire aujourd’hui, la musique des autres et ces personnages atypiques qui, avec leurs mondes intérieurs, ont réussi, quelque part, à changer le monde.

Zil participe également à l’exposition itinérante « Lagad Kengred » sur le thème de la souveraineté alimentaire. Après une inauguration le 14 novembre 2015 à la MCE de Rennes, l’exposition sera disponible dans d’autres villes d’Europe dans le but de revenir en Bretagne à l’occasion des JMSA 2016. Le tableau « l’union et le désordre » de Zil est à vendre. L’ensemble des bénéfices iront à l’association Ingalan.

« Ma façon de vivre est de créer. Alors je vis, de plus en plus. J’ai soif d’amour et de bière fraiche, mes créations sont une déclaration d’amour. J’aime tellement les gens que je pourrais tomber amoureuse tous les jours. Alors j’écris sur eux dans mon blog et beaucoup sur moi en chanson. J’écris des chansons depuis plus dix ans. Les cordes de ma guitare m’ont aidé à me lancer avec le titre « Elle est partie (madame la fée) » sous le pseudo Zilselance. Et c’est l’année suivante que j’ai lancé mon blog « mes fautes d’orthographe ». Mes camarades de classe se sont rendu compte que j’avais une langue et qu’elle les faisait rire. Ils m’ont découvert grâce à des articles sur mon blog, et ma plume qui désamorce les bombes sur mon terrain de mauvaise mine. Le dessin c’est une inspiration continue,une réponse à un besoin immédiat, un plaisir solitaire qui est née lors de ma prépa dessin.

Quand j’ai appris le décès de Bowie j’ai mis un de ces vinyles dès le réveil, j’ai allumé mon ordi et j’ai immédiatement dessiné son portrait. Les mots de la chanson « we could be heroes » m’ont aidé. Je trouve cette chanson puissante, elle tombait juste dans l’atmosphère que je ressentais depuis quelques temps. Ca a ouvert sur les portraits suivants et cette deuxième exposition a naturellement pris ce nom par la suite »

ARTICLE SYMPA : http://www.unidivers.fr/zil-selance-chanson-art-dessin-rennes/

Sorry, the comment form is closed at this time.